Le Cap Corse

Voici les différentes rubriques disponibles sur cette page (cliquez sur l'une d'elles pour vous y rendre directement) :
Quelques centres d'intérêt | A voir aussi | La situation géographique

Quelques centres d'intérêt

  • Les tours génoises, en particulier :
    • La tour de Sénèque
      Au- dessus du col de Sainte-Lucie, à près de 600 mètres d'altitude, elle offre l'un des plus beaux panoramas de l'île. La légende veut que le philosophe qui lui a donné son nom y ait séjourné. C'est le point de départ de nombreuses randonnées.
    • Nonza
      Site classé, Nonza, magnifique nid d'aigle au dessus de la Méditerrannée, est l'un des plus beaux villages de Corse. Répertorié dans le guide des Cent plus beaux villages de France, on dit de lui qu’il est le plus fou village de Corse. L’originalité de son architecture justifie tous ces qualificatifs. Les maisons accrochées à la falaise, semblant défier les lois de la pesanteur, dominent la mer et la plage de sable noir .

  • Centuri
    Le petit village de Centuri, est resserré autour de son port charmant et minuscule. Pittoresque et coloré à souhait, le village se veut aussi d'être le premier port de France pour la pêche aux langoustes. Il est dominé à l'est par le petit hameau Canelle perché sur la colline.

  • Erbalunga
    A seulement dix kilomètres de Bastia, c'est une charmante marina avec ses ruelles ombragées, sa petite place centrale et des nombreux restaurants.

A voir aussi

La situation géographique

Le Cap Corse , aussi appelé « l’île dans l’île », est la région la plus contrastée et la plus sauvage de l’île. C’est une longue chaîne montagneuse plongeant dans la mer qui s’étend sur 40 km de long et 10 à 15 km de large. Son point culminant, le Monte Stello (1307m) n’est qu’à 5 km à vol d’oiseau de la côte orientale.

Le Cap Corse C´est dans le cap, en raison de son relief tourmenté, qu´ont été érigées un tiers des tours génoises de l´île, dont la plupart sont très bien conservées, et qui permettaient d´alerter la population en cas d’ attaques barbaresques.

Une route permet d’en faire le tour en passant par Bastia en bas du cap à l’est et Saint Florent au bas à l’ouest.

Les côtes orientale et occidentale sont très différentes : sur la côte orientale se succèdent de nombreuses plages, de galets généralement mais aussi de sable comme la très belle plage de Pietracorbara, à 2km au nord de Sisco. Existent aussi de nombreux accès à la mer dans des petites criques de rochers, idéales pour l’observation des fonds sous-marins avec masque et tuba et pour la pêche. En revanche la côte occidentale offre moins d’accès à la mer mais une multitude de belles perspectives sur les méandres du littoral, parfois même sur les deux versants de l’île. C’est dans cette partie que l’on réalise le mieux que la Corse est une montagne dans la mer. Enfin la côte septentrionale, face au phare de le Giraglia, est la partie la plus sauvage de tout le cap Corse. Ella est accessible depuis Centuri ou Macinaggio. Il n’y a que deux minuscules villages : Tollare et Barcaggio et de belles plages de sable.

Le Cap Corse La végétation du cap Corse est le maquis, très dense par endroits et très odorant l’été avec la chaleur.

Entre balades dans la montagne à la recherche de petits villages majestueusement perchés sur des pitons rocheux et farniente sur les jolies plages de la côte, le cap Corse est une destination idéale pour un séjour entre mer et montagne.

Avec un tel relief et de tels paysages, le Cap Corse se prête idéalement à la randonnée. Entre autres, le sentier des douaniers est une très jolie randonnée. Il part du port de Maginaggio au nord- est du cap pour aboutir au port de Centuri au nord- ouest en passant par Barcaggio.