Bastia

Voici les différentes rubriques disponibles sur cette page (cliquez sur l'une d'elles pour vous y rendre directement) :
A voir à Bastia | Un peu d'histoire

A voir à Bastia

  • La vieille ville avec ses ruelles étroites et escarpées

  • Le vieux port, très pittoresque et très vivant, bordé de maisons colorées et dominé par les clochers de l'Eglise Baroque Saint Jean Baptiste dont vous admirerez les peintures en trompe-l'oeil et les tableaux de l'école italienne.

  • La citadelle et la Place du Donjon depuis laquelle on découvre une superbe vue du vieux Port.

  • Le jardin Romieu

  • La place Saint Nicolas avec son kiosque à musique datant de la fin du 19ème siècle, ses terrasses ombragées de palmiers et de platanes.

  • La place du marché. Chaque semaine, vous trouverez ici un grand nombre de stands sur lesquels vous pourrez découvrir ou redécouvrir les produits locaux. Saveurs, couleurs, odeurs… Une large palette de produits gastronomiques ou artisanaux vous attend.

  • Le village Cardo à 5 mn du centre-ville vous offre une vue panoramique sur la ville de Bastia et son église San Stefano rappelle les nombreux édifices baroques de la ville. Ce village typiquement corse est déjà un avant-goût de la Corse profonde.

  • Monuments historiques et immeubles protégés de Bastia :
    http://www.annuaire-mairie.fr/monument-historique-bastia.html

Un peu d'histoire

Bastia lors de l'arrivé en bateau Bastia a vu le jour en 1378 quand le gouverneur génois Leonello Lomellini quitta le château de Biguglia pour s'installer dans une place forte "a Bastia". Ses successeurs conservèrent cette résidence. Ce site dominait une marine de pêcheurs qu'on appelait alors Porto Cardo (l'actuel Vieux Port). De l'installation de citoyens génois et de la construction de remparts protégeant le nouvel habitat naquit un quartier : Terra Nova (l'actuelle Citadelle). L'ancien Porto Cardo devint alors par opposition, Terra Vecchia.

Les remparts furent terminés en 1480 et il fallut attendre cinquante ans (1530) pour que soit achevé, adossé à l'ancien donjon, le palais des Gouverneurs. Durant les XVIe et XVIIe siècles, la haute ville suit la tradition des villes génoises : plan en damier et rues droites. De nombreuses confréries religieuses voient le jour et une vie culturelle très intense se développe.

Dès la fin du XVIIIe siècle, la ville prospère et sa population s'accroît sensiblement. Au cours du XIXe siècle, la cité s'étend vers le nord ainsi que sur les hauteurs. Le paysage urbain est alors en pleine mutation : construction du palais de justice, extension de la Place Saint Nicolas, édifications de nombreux immeubles bourgeois bordant de larges boulevards. Le coeur de la ville présente alors l'aspect que l'on peut admirer aujourd'hui.

Bastia lors de l'arrivé en bateau A Bastia, le passé et le présent se rencontrent harmonieusement : la ville cultive son essor de premier port et de principale place de commerce tout en préservant son ambiance typique et les témoignages nombreux de son riche passé.

Bastia est à l'image de la Corse : énigmatique, belle, attachante et affiche son originalité avec ses deux ports de plaisance, marquant la frontière entre hier et aujourd'hui. Le vieux port et le port Toga se côtoient amicalement. Sa place saint Nicolas figure parmi les plus grandes de France.

Bastia est classée ville d’art et d’histoire depuis l’an 2000. C’est son très riche patrimoine baroque religieux qui lui a valu ce label. Eglises, oratoires et chapelles aux décors d’une richesse étourdissante, sont à visiter absolument.